Lueur

Dans lueur vous incarnez un aventurier partant en expédition dans un monde plongé dans les ténèbres. Vous recruterez de nouveaux compagnons et vous arpenterez les chemins obscurs afin de remettre de la lumière dans cet univers noir et blanc.

Fiche technique

Mécaniques : Draft de dés, collection de cartes, combos
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
Durée : Environ 45 minutes
À partir de : 10 ans
Prix : Entre 30 et 35 €
De Cédrick Chaboussit, Illustré par Ben Basso, Vincent Dutrait
Edité par : Bombyx

Quel est l’objectif dans Lueur ?

Une partie de Lueur est découpée en 8 journées (8 manches) où à chacune vous enrôlerez des compagnons pour former votre compagnie. Chaque compagnon que vous allez recruter aura des effets activables selon le résultat de votre lancer de dés. Vous devrez aussi avancer sur le plateau afin d’aller le plus loin possible pour récolter un maximum d’éclats de lumière. Il existe plusieurs manières d’en gagner durant la partie. Notamment en appliquant l’effet de certaines cartes, selon le résultat de dés ou encore grâce aux lucioles, aux pions petits pas ainsi que l’avancée de la compagnie sur le plateau voyage. Celui qui récoltera le plus d’éclats de lumière à la fin des 8 journées sera déclaré vainqueur.

Y’a quoi dans la boite de Lueur ?

Contenu de la boite
  • 1 piste de rencontres, où seront placés les petits dés ainsi que les cartes compagnons
  • 30 dés :
    • 20 gros dés
    • 10 petits dés
  • 53 cartes
    • 7 aventuriers
    • 46 compagnons
  • Le plateau voyage recto-verso avec d’un côté “La Province des ombres” de l’autre “L’archipel ténébreux”
  • 8 tuiles
    • La tuile premier joueur
    • 7 tuiles sortilèges
  • 90 petits jetons
    • 44 jetons Relance
    • 25 jetons Lucioles
    • 25 jetons Petits pas
  • 7 pions scores aux couleurs des aventuriers
  • 7 pions Compagnie pour la carte de “La Province des ombres”
  • 20 pions bateau pour la carte de “L’archipel ténébreux”

Comment se déroule une partie de Lueur ?

Pendant la mise en place, chaque joueur choisit l’aventurier avec lequel il souhaite jouer. Il prend alors le nombre de dés de la couleur indiquée en haut de la carte, il conservera ces derniers toute la partie. Il pourra, selon les compagnons qu’il recrutera dans la partie en obtenir d’autres. Avant la première manche, on lance les petits dés et on les place selon leur symbole sur le plateau rencontres. Chaque manche de Lueur se décompose en 5 phases.

Chaque joueur sélectionne à tour de rôle un compagnon qu’il veut recruter et récupère les petits dés qui lui sont associés. Certaines cartes permettent de faire rentrer de nouvelles règles en jeu avec notamment le petit dé noir qui mettra de sacrés bâtons dans les roues de celui qui sélectionnera le compagnon qui lui est associé.

Ensuite, tous les joueurs lanceront tous leurs dés et pourront faire le choix de les relancer en payant avec un jeton de relance, ou avec une icône présente sur un de leurs compagnons ou encore en reculant sur la piste de score.

Carte aventurier et cartes compagnons

Une fois toutes les relances effectuées, chaque joueur résoudra ses cartes compagnons et récupérera le bonus ou le malus associé. Il peut s’agir d’éclats de lumières (les points de victoire du jeu), de jetons petits pas ou relance ou bien de lucioles. À la suite de la résolution des cartes, les joueurs pourront alors se déplacer sur le plateau voyage selon le même résultat de leurs dés.

La dernière phase consiste tout simplement à préparer la prochaine. Quand il n’y a plus de cartes compagnons dans la pioche, c’est la fin de la partie. Les joueurs décompteront leurs points et le vainqueur est désigné.

Notre avis sur Lueur

Avis d’Antoine

Après quelques parties acharnées de Lueur avec différentes configurations de plateau et de personnages, je peux sans hésiter vous dire que ce jeu est un indispensable dans une ludothèque. En effet, les mécaniques du jeu sont novatrices et ne ressemblent à aucunes autres. Il faudra choisir judicieusement vos compagnons. Les dés ayant des faces différentes selon leur couleur, il faudra que vous sélectionniez la bonne carte afin de maximiser votre gain de points. Il faut essayer de ne pas prendre trop de retard, sinon vous passerez la partie à subir vos potentiels malus et l’avancée de vos adversaires.

Je trouve les mécaniques de relance intéressantes, notamment celle qui vous impose de reculer jusqu’au prochain symbole “Relance”. Bien que très punitive dans plus vous avez de points, cette action peut s’avérer indispensable si vous avez besoin d’une icône en particulier pour activer un pouvoir vous rapportant beaucoup d’éclats de lumière.

La simplicité des règles permet au jeu d’avoir une grande fluidité. La partie passe très vite, et nous aurions envie qu’elle dure un peu plus longtemps. Je pense que Lueur est un jeu adapté à une tablée de 4 joueurs, quelques règles spéciales pour 2 joueurs permettent d’avoir un jeu tout aussi équilibré. En effet à 2 joueurs, le premier à se servir sur la piste des rencontres retire une carte, qui ne sera donc pas accessible pour le second joueur.

L’univers graphique m’a beaucoup attiré, de part son esthétique épuré noir et blanc où les petites créatures ne demandent qu’a être enrôlées pour remettre de la lumière dans ce monde dépourvu de couleurs, mis à part les petites lucioles que nous capturons au fil de la partie.

Pour que le jeu soit plus complet, le plateau et recto-verso et propose différentes manières de se déplacer selon la face choisie. Le côté de l’archipel permet d’avoir une plus grande complexité dans le choix de relancer ou non ses dés, comparé à la face de la forêt. En effet, j’ai trouvé qu’il était assez simple d’atteindre le score maximum, objectif que nous avons respectivement atteint à la 5ème ou sixième manche. Je vous conseille donc de jouer sur la face de l’archipel si vous souhaitez avoir une partie plus complexe et plus stratégique.

S’adaptant à tous les publics, dès 10 ans selon l’éditeur, Lueur est un jeu familial qui saura ravir les joueurs experts. Un univers marqué, des graphismes magnifiques, des mécaniques simples et vite apprises, Lueur est un excellent jeu proposé et son engouement est tel qu’il est en rupture de stock un peu partout dans les boutiques et ne ressortira qu’au mois de Juillet. Il faudra donc se montrer patient !

Avis de Pauline

Contrairement à Antoine, au premier abord, l’univers graphique ne m’a pas vraiment attiré, je trouvais celui-ci triste avec ses couleurs sombres noires et blanches, j’étais surtout curieuse de voir ce qui lui valait un tel engouement.

Je n’ai pas été déçue, Lueur se révèle être un jeu simple à expliquer et rapide à jouer. On peut donc le sortir à tout moment pour faire une petite partie. De plus, les mécaniques de jeu sont assez stratégiques car le choix de vos premiers compagnons vont influencer le choix des suivants. Vous devrez vous concentrer à la fois sur votre avancement sur le plateau, sur l’acquisition de lucioles mais aussi acquérir des points de victoires via les cartes, etc..

Dans Lueur, il y a aussi de l’interaction avec le petit dé noir, l’ordre de choix des cartes compagnons peut également bloquer les autres si on prend la carte qu’ils désiraient. Cependant, il y a moins d’opportunité à deux joueurs d’utiliser les tuiles sortilèges avec la mise en place dédiée. Cela apporterait plus d’explosivité dans les parties.

Pour finir, je préfère le plateau du côté de l’Archipel ténébreux avec les pions bateaux. Il est plus compliqué de s’y déplacer et d’avoir le maximum de points, il faut donc être stratège et choisir les bons dés pour se rendre dans les archipels et avoir l’avantage sur ses adversaires. Alors qu’avec le plateau de la Province des ombres, vue qu’il est facile d’atteindre le maximum de points, les joueurs arrivent à tous les acquérir. Pour s’assurer la victoire, il faut donc se focaliser sur les autres façons de gagner des points.